#1 Un événement éco-responsable : Préserver les ressources, consommer local !

Mis à jour : juin 2



Avant toute chose, je ne vais pas vous mentir, un événement ne sera pas (enfin pas pour le moment) à 100% écolo. Nous allons forcément et inévitablement, consommer des énergies, pas toutes renouvelables ; produire quelques déchets, pas tous recyclables ; provoquer des émissions carbones ; consommer des ressources. Mais pour faire du mieux que l'on peut on commence par :


Préserver les ressources de la planète.

On est tous d’accord, un mariage, un anniversaire, l’arbre de Noël pour votre équipe, ce n’est pas essentiel dans la conjoncture climatique actuelle. Pourtant, je voudrais aussi me marier (mais pas lui !) ; fêter l’anniversaire de mon fils (que je n’ai pas !) et organiser l’arbre de Noël de Petite lune & Confettis (mais je suis toute seule dans l’équipe ) ; alors on change les habitudes et on RESPECTE notre vieille planète. Parce qu’elle était là avant nous, qu’elle le sera après, et que c’est notre maison.


  • On commence par les transports. La majorité des gaz à effet de serre et de la pollution atmosphérique sont dus à l’utilisation individuelle et quotidienne de sa voiture (Selon l’Insee en 2018, il y avait en France 32.7 Millions de véhicules particuliers pour un trajet annuel de 13 117 kms par véhicule, je vous laisse faire les calculs… Je ne les ai pas faits je suis nul en math désolée !). Pour éviter que chacun prenne son véhicule pour se rendre à l’événement, on trouve des alternatives. Lorsque c’est possible on trouve un lieu proche de la plupart des invités ou de son entreprise. S’il se trouve en ville, facilement accessible en transports en commun (Train, métro, bus) et pour les lieux un peu éloignés ou en pleine campagne on se renseigne auprès des sociétés de navettes vertes (les calèches ça compte et ça existe !) et/ou hybrides. (Ou navette tout court quand on ne trouve pas mieux) Plus il y a de personnes dans un même véhicule plus on réduit les émissions de CO2. Le co-voiturage est également une excellente alternative. Mettre à disposition un parking spécial, mettre vous-mêmes en relation les personnes habitant dans un même département pour organiser leur déplacement, … Pour les entreprises, une super idée : offrir un pass de transport en commun pour toute la durée de l’événement. Et bien sûr les solutions ultimes : le vélo, la trottinette, ou la marche à pied. Vous pouvez avoir des tarifs préférentiels chez des loueurs de vélo, vous pouvez organiser des points de rassemblements pour que les participants fassent les trajets ensemble mais en marchant. Cela peut être un moyen pour fédérer les invités s’il ne se connaissent pas encore. Ceci est une liste non exhaustive bien sûr, chaque événement apporte son lot de contraintes ou de facilités ! Propre à chacun de trouver des alternatives, chaque petit geste compte.


  • Il faut également mieux gérer les énergies afin de préserver les ressources. Que ce soit pour l’électricité, le chauffage, l’éclairage, la sonorisation il y a pleins d’alternatives éco-responsables facile à mettre en œuvre. Le must se serait de louer un lieu certifié Bâtiment Haute Qualité Environnementale, ou en éco-construction, mais ils sont peu nombreux, voire inexistant dans certaines régions (si quelqu’un du bâtiment passe par ici, Papa je sais que tu es là !!) Alors on n’attend pas et on trouve des solutions. De plus en plus de lieux ont un processus de meilleure gestion des ressources, équipements d’économie d’énergie, électricité verte, … N’hésitez pas à poser la question et à choisir votre lieu en ce sens. Plus on sera nombreux à réclamer ce genre de gestion et plus il y en aura. Et si jamais vous ne trouvez pas, on choisit quand même un lieu adapté à son événement et aux nombres de participants : vous rêver de vous marier dans un château, mais vous avez invité 60 personnes. Éclairer un bâtiment de 300 mètres carrés et chauffer 18 pièces pour si peu c’est un gouffre écologique et financier. Si l’on peut, on utilise des énergies renouvelables, des équipements avec alimentation solaire. Ensuite on trouve des alternatives pour la consommation électrique, beaucoup d’événements peuvent se dérouler en journée à la lumière du jour. Si c’est la nuit, on pense à l’éclairage Led et à la bougie (en cire de soja). Pour la sonorisation de son événement, difficile de se passer d’électricité, alors on ruse : des multiprises qui permettent de couper le courant lorsque l’on n’en a pas besoin, ou par exemple pour votre cocktail un orchestre en acoustique. Juste les musiciens et leurs instruments, vous ne consommez aucune énergie et vos invités seront ravis de cette animation.


  • Et pour finir, on fait plus qu’attention à sa consommation d’eau. C’est une ressource rare : on l’économise. Oui c’est l’anniversaire de votre fils de 10 ans, on est le 18 juillet et il fait 37° à l’ombre, mais laisser jouer les enfants avec le tuyau d’arrosage ce n’est pas la solution. On peut organiser une bataille d’eau avec de l’eau de pluie récupérée. Il existe aussi dans le commerce des brumisateurs de jardin sur lesquels on peut raccorder son récupérateur d’eau de pluie. Et si vous n’avez pas cela, il existe pleins de solution pour éviter de prendre un coup de chaud. Et s’il vous plait, par pitié, la climatisation n’est pas la solution ! C’est le serpent qui se mord la queue ….


Une consommation locale, durable et raisonnée.

Ça rassemble un peu tout ce que je vais dire plus bas, on va forcément consommer, acheter des choses qui ne sont pas vitales. La démarche minimaliste n’est pas compatible avec l’organisation et la décoration événementielle, mais on n’est pas obligé de dévaliser la boutique d’accessoires de fête de la ville, ni d’acheter 127 lampions (dont vous n’allez pas vous servir), ni de commander au traiteur 28 sortes de petits fours salés, 15 sucrés, un amuse-bouche, une entrée, un poisson, une viande, du fromage, un pré-dessert, un dessert (ah parce qu'il y a des gens qui meurent de faim dans le monde ?). Tout est dit dans le titre on consomme d’accord, mais local pour faire vivre sa région, durable pour préserver les ressources et raisonné pour ne pas gaspiller.



Une alimentation biologique et végétalisée.

Spoil : manger de la viande et du poisson c’est dévastateur pour la planète. Je ne suis pas là pour vous convaincre de devenir végéta.. ce que vous voulez. Ce n’est ni le sujet, ni l’endroit. Mais pour que votre événement soit le plus éco-responsable possible il faut en parler. Personne ne vous oblige à faire votre repas de mariage du vin d’honneur à la pièce montée entre brocoli et quinoa. (Ya peut être une piste à creuser pour le Wedding cake non ?) Il y a pleins d’autres moyens pour réduire son impact et en choisissant le bon traiteur c’est vraiment facile. Vous pouvez adapter votre menu, une entrée végétarienne, un plat avec une viande en libre-service, vous verrez tout le monde n’en prendra pas. Oui mais papy il élève des moutons, il n’acceptera jamais un repas sans viande. (Toute ressemblance avec une situation réelle est dû au hasard…) Et bien on fait un compromis, de la viande d’accord mais élevé en pleine air (Comment ça les vaches ça vit dans les prés ?), labellisée si possible et nourrie en agriculture biologique et raisonnée. L’impact écologique est réellement diminué dans ce cas-là. Et pour parfaire tout ça, pour les légumes, les céréales, le fromage, le pain, etc. ; on achète local, bio et de saison (local avant bio, de saison avant local, de saison avant bio, vous avez suivi ?) Enfin bref c’est simple, moins coûteux et ça fait un bien fou à la planète !


Pour connaître les autres astuces liées à la décoration rendez vous sur le second article !


Sarahléna B.

06 86 78 69 57 

6 Chemin de Mandieras
87230 CHALUS

© 2020 par Petite lune & Confettis 
Tous droits réservés.
Référencement ASI

  • Facebook
  • Instagram
  • Pinterest